Support for education

The AFIAP supports young ESSA engineers turning towards the field of pressure equipment by offering them grants. In return, the students provide us with a summary of their internship reports.

85th year of engineers (2015-2016) :
Dans le cadre de la valorisation des filières de formation techniques, l’AFIAP renouvelle en 2016 son action de soutien aux étudiants ingénieurs en soudage, à travers l’attribution d’une bourse de 1 100€. Les critères pris en considération sont notamment leurs compétences techniques, mais également l’aspect social. Ainsi, les trois étudiants lauréats récompensés cette année sont :

Maxime BOYADJIAN

Suite à mon BAC scientifique, j’ai choisi de m’orienter vers une école d’ingénieurs. Je suis donc rentré à l’INSA de Rennes. C’est au cours de ma première année que j’ai pu découvrir le soudage, grâce à un enseignant passionné qui m’a parlé de la spécialisation ingénieur soudeur. La spécialité génie mécanique et automatique est celle qui me correspondait le mieux pour la suite de mon cursus ingénieur, tant au niveau de mon intérêt pour le milieu industriel et la fabrication que pour l’école d’ingénieur soudeur que j’envisageais déjà de faire.

 

Les cinq années passées à l’INSA, avec un semestre d’étude au Québec, m’ont apportées de solides bases scientifiques qui me servent tous les jours dans ma formation actuelle à l’ESSA. Je ne regrette pas mon choix pour l’ESSA car le monde du soudage est vraiment très riche et passionnant et me permettra, je l’espère, de saisir de nombreuses opportunités professionnelles.

Cheikh Ibrahima THIAM

Après avoir obtenu mon baccalauréat scientifique en 2010 au Sénégal, j'ai souhaité poursuivre mes études dans les universités marocaines et plus particulièrement à l'université de Fès où j'ai obtenu ma licence 2 en Physique. Par la suite j'ai intégré Polytech'Lille dans le département de sciences des
matériaux, où j'ai obtenu mon diplôme d'ingénieur matériaux en Septembre 2015. Ainsi, au cours de ma 2e année de formation à Polytech'Lille, j'ai eu l'opportunité de découvrir le soudage et j'ai aussitôt manifesté un intérêt pour le domaine.


Et aujourd’hui je suis en cours de spécialisation à l’école supérieure du soudage et de ses applications dans le but d’obtenir la qualification IWE et le diplôme d’ingénieur soudeur ESSA.

Alexis VERDIERRE

En octobre 2013, après un stage de fin d’études réussi aux Etats Unis, je suis diplômé ingénieur en mécanique énergétique suite à mon cursus à l’ENSIAME. Ne voulant pas attendre ‘inactivement’ la rentrée suivante de l’ESSA, je décide alors de m’orienter vers un premier poste d’ingénieur d’affaires dans une société de conseil à Bruxelles.

Après deux années d’expérience qui m’auront permis de développer des compétences managériales, je rejoins en septembre 2015 les bancs de l’ESSA, avec le désir de spécialiser ma formation initiale d’ingénieur autour des techniques du soudage. Je réalise actuellement un stage au sein des équipes d’ENDEL groupe ENGIE sur les chantiers de maintenance de la centrale nucléaire de Paluel. Orienté terrain et capable de travailler dans un contexte international, je souhaite aujourd’hui diriger
mon avenir professionnel vers les problématiques de la fabrication et de la maintenance des équipements sous pression.

83rd year of engineers (2013-2014) :

  • Optimisation organisation atelier soudage du centre de Tavaux.

  • Fiabilisation de l’organisation soudage.

Coralie Dada (Ponticelli Frères)

  • Réalisation d'une étude concernant le soudage des tôles nuance acier carbone avec le procédé AEE pour optimiser les temps de mise en œuvre.

Guillaume Chavance (Ponticelli Frères)

  • Soudage diffusion alliages d'aluminium.

Bi Trah Francis Kangonin (Institut de Soudure) 

82nd year of engineers (2012-2013) :

  • Développement du procédé plasma pour le soudage des tubes.

  • Participation aux différentes activités du service soudage.

Julien Claudot (Ponticelli Frères) 

  • Suivi de remplacement des vannes RIS sur CNPE Cattenom Tranche 4

Mathilde Olivier (Cofely Endel)

  • Revêtement par soudage d’une base nickel sur acier carbone manganèse

Wissem Selmi (Acergy France - Subsea 7)